Gweledvaoù digousk – Paysages insomniaques

20-05-2018 10:00 - 20-06-2018 18:00
Yezhoù ha Sevenadur
Address: 12 Avenue de l'Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

Gweledvaoù digousk – Paysages insomniaques

[Kemper, Naoned, Martinik, 2014-2017] Aziliz Guillouzic-Gouret / [Quimper, Nantes, Martinique, 2014- 2018] Aziliz Guillouzic-Gouret

« Al livaj a zo poent loc’hañ va enklaskoù arzel. Un hentad eo, treuzlec’hiet gant livadurioù, tresadennoù, testennoù, skeudennoù, pegadennoù niverel, evit mont betek ar staliañ.

Tro-dro din : livioù, stummoù savet ha disavet, barzhoniezh, liennoù gant danvez liesseurt met ivez elfennoù a chanter.

Orin an obererezhioù plastek a zo an desach hag ar c’hoant don da grouiñ hollvedoù, d’en em soubañ ‘barzh, ha da ginnnig un amzer evit huñvreal ha tec’hout da biv ’n o c’hoant teurel ur sell.

An difetisted a zo un diskoulm a frankiz, hag an awen un danvez na c’hell ket bezañ diviet. Takadoù dieub liammet strizh d’am endro, hep ma ‘vefe da vat posubl d’e lenn/welet.

Etre huñvre danvezelet hag arnodoù faltaziek ar vuhez. »

(Evit gouzout hiroc’h war an arzourez : http://base.ddab.org/aziliz-guillouzic-gouret/parcours)

« Le point de départ de ma recherche plastique est la peinture. C’est un parcours qui se traduit par des peintures, des dessins, des textes, des photographies, des collages numériques, qui me conduisent souvent à l’installation. 

Autour de moi, des couleurs, des formes construites et déconstruites, de la poésie, des tissus aux matières diverses mais aussi des éléments provenant de chantiers. Une palette dense qui permet de spécialiser des désirs d’abstraction.

Des actions plastiques qui proviennent d’une attirance et d’un désir profond de créer des univers, de s’y plonger, et de proposer un instant de rêverie et d’évasion à qui voudra y plonger son regard. 

Dans nos quotidiens où tout fuse de partout, l’abstraction est une solution d’évasion, et l’imaginaire une ressource inépuisable. Des zones libres directement liées au monde qui m’entoure, sans qu’il soit vraiment perceptible.

Entre rêves matérialisés et expériences imaginaires du réel. »

(Pour en savoir plus sur l’artiste : http://base.ddab.org/aziliz-guillouzic-gouret/parcours

Related upcoming events

  • 17-09-2019 10:00 - 31-10-2019 18:00

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son oeuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l'écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d'un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • 20-09-2019 10:02 - 21-09-2019 17:00

    JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

    Découverte du KDSK

     

    Devezhioù europat ar glad a vo dalc'het d'ar sadorn 21 ha d'ar sul 22

    Mediaoueg KDSK a vo digor d’ar foran diouzh ar Sadorn (eus 10e00 da 18e) hag ar Sul (eus 10e00 da 17e)

    (Evit gouzout hiroc'h war Devezhioù ar Glad 2019 : https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr)

     

    Les Journées européennes du patrimoine qui se dérouleront les 21 et 22 septembre prochains autour du thème « Arts et divertissements »  mettront en exergue les pratiques festives (fête foraine, carnavals, processions, défilés…), ainsi que les jeux traditionnels et les pratiques physiques : tout un patrimoine culturel immatériel d’une extraordinaire variété, sauvegardée et transmise aujourd’hui, … L'occasion pour le KDSK de partager les ressources précieuses collectées qu'il inventorie, met en valeur et de présenter son travail de numérisation.

    Le KDSK est une structure associative qui propose dans son antenne de St-Herblain un fonds documentaire spécialisé sur la Bretagne, la langue bretonne et les Pays Celtiques, le patrimoine culturel, sous ses aspects les plus variés : production littéraire, édition, ethnologie, histoire, vie économique et sociale…. La production littéraire de langue bretonne aujourd’hui éditée, est systématiquement acquise. La littérature bretonne de langue française ainsi que la littérature des autres langues celtiques constituent une part importante du fonds.

    Environ 18 000 documents sont mis à la disposition du public, plus de 400 titres de revues spécialisées sur la Bretagne ou les Pays Celtiques y sont également archivées.

    Le KDSK sera ouvert au public le samedi (de 10h à 18h) et le dimanche (de 10h à 17h)

    (Pour en savoir plus sur les Journées du Patrimoine 2019 : https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr)