Gweledvaoù digousk – Paysages insomniaques

20-05-2018 10:00 - 20-06-2018 18:00
Yezhoù ha Sevenadur
Address: 12 Avenue de l'Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

Gweledvaoù digousk – Paysages insomniaques

[Kemper, Naoned, Martinik, 2014-2017] Aziliz Guillouzic-Gouret / [Quimper, Nantes, Martinique, 2014- 2018] Aziliz Guillouzic-Gouret

« Al livaj a zo poent loc’hañ va enklaskoù arzel. Un hentad eo, treuzlec’hiet gant livadurioù, tresadennoù, testennoù, skeudennoù, pegadennoù niverel, evit mont betek ar staliañ.

Tro-dro din : livioù, stummoù savet ha disavet, barzhoniezh, liennoù gant danvez liesseurt met ivez elfennoù a chanter.

Orin an obererezhioù plastek a zo an desach hag ar c’hoant don da grouiñ hollvedoù, d’en em soubañ ‘barzh, ha da ginnnig un amzer evit huñvreal ha tec’hout da biv ’n o c’hoant teurel ur sell.

An difetisted a zo un diskoulm a frankiz, hag an awen un danvez na c’hell ket bezañ diviet. Takadoù dieub liammet strizh d’am endro, hep ma ‘vefe da vat posubl d’e lenn/welet.

Etre huñvre danvezelet hag arnodoù faltaziek ar vuhez. »

(Evit gouzout hiroc’h war an arzourez : http://base.ddab.org/aziliz-guillouzic-gouret/parcours)

« Le point de départ de ma recherche plastique est la peinture. C’est un parcours qui se traduit par des peintures, des dessins, des textes, des photographies, des collages numériques, qui me conduisent souvent à l’installation. 

Autour de moi, des couleurs, des formes construites et déconstruites, de la poésie, des tissus aux matières diverses mais aussi des éléments provenant de chantiers. Une palette dense qui permet de spécialiser des désirs d’abstraction.

Des actions plastiques qui proviennent d’une attirance et d’un désir profond de créer des univers, de s’y plonger, et de proposer un instant de rêverie et d’évasion à qui voudra y plonger son regard. 

Dans nos quotidiens où tout fuse de partout, l’abstraction est une solution d’évasion, et l’imaginaire une ressource inépuisable. Des zones libres directement liées au monde qui m’entoure, sans qu’il soit vraiment perceptible.

Entre rêves matérialisés et expériences imaginaires du réel. »

(Pour en savoir plus sur l’artiste : http://base.ddab.org/aziliz-guillouzic-gouret/parcours