Regroupement d'associations bretonnes – Lieu de pratiques culturelles et sportives – Offre de salles et d'hébergement

Sonneurs de veuze

Sonneurs de Veuze est une association a été créée en 1976 par une équipe de jeunes passionnés bretons et vendéens. Elle a pour but la sauvegarde et la promotion de la veuze, cornemuse du Sud de la Bretagne et du Nord de la Vendée.

Depuis maintenant plus de 40 ans, Sonneurs de Veuze s’attache à l’histoire et la valorisation de cette cornemuse du pays nantais.

Après la mort des derniers sonneurs de tradition, dans les années 1930, plus personne ne joue de cet instrument qui tombe par conséquent dans l’oubli général. Mises à part quelques recherches individuelles, il faudra attendre les années 1970 pour qu’un groupe de personnes redécouvre et s’intéresse à cette cornemuse. L’association Sonneurs de Veuze est alors créée à Nantes.

Aujourd’hui la fédération soutient notamment l’enseignement de la veuze. Pour cela elle regroupe plusieurs associations :

  • le Groupe Sant-Yann
  • L’école de veuze de la Garnache
  • Les Veuzous de la Presqu’île
  • Bouine Bouzine
  • Association DacTrad
  • La Bouèze
  • Les Veuzous du lundi
  • Les joyeux vendéens
  • TGV

La veuze

La veuze est une cornemuse encore pratiquée au XIXe siècle dans le sud de la Bretagne (Pays de Guérande, Pays Nantais, Pays de Retz) et dans la partie vendéenne du Marais Breton.

Son extension devait être plus importante dans les siècles précédents, notamment dans le reste de la Haute-Bretagne et probablement bien au delà au Moyen-âge. Le mot était écrit et prononcé le plus souvent « vèze » autrefois. Mais c’est la forme « veuze » qui fut choisie lors de la renaissance de l’instrument. Elle a gardé des caractéristiques très proches des cornemuses qui étaient employées durant le Moyen Âge.

Au XIXe siècle on retrouve plusieurs témoignages écrits en Haute-Bretagne. Ceux-ci mentionnent des « vèzes », « vaises », « poche-hautbois » ou encore « binious ». Ainsi, sous ces différentes appellations, il est difficile d’être certain qu’il s’agisse de la veuze telle qu’on a pu la redécouvrir en Loire-Atlantique et dans les marais Breton-Vendéen. D’ailleurs les informateurs de ces territoires usaient de plusieurs noms pour désigner le même instrument. On pouvait entendre des gens dire que tel sonneur jouait du biniou, mais c’était de la veuze.

Activités :

  • Collectage autour de la veuze
  • Éditions d’ouvrages et CD sur la veuze
  • Cours de veuze sur Nantes, Guérande, Rennes, La Garnache (85)

Sonneurs de Veuze 

Henry Fournier
06 67 03 09 64
hyfournier@yahoo.fr
https://sonneursdeveuze.jimdofree.com/

%d blogueurs aiment cette page :