Événements à venir

Retrouvez ici tous les calendriers : Ecole, Collège, Centre culturel breton …

«
»
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
septembre
1
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    01-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

2
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    02-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

3
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    03-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

4
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    04-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

5
  • Cours de QiGong
    09:00 -12:00
    05-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Cours de Qigong proposé par Yezhoù ha Yec’hed en français et en breton.

    Le Qigong issu d’une tradition chinoise plurimillénaire, est une médecine préventive d’entretien qu’on exerce quotidiennement dans le cadre d’une vie saine, dans une démarche de mieux-être général ou en accompagnement thérapeutique particulier.

    L’objectif premier est de permettre de se réapporprier son corps afin de trouver la voie de son potentiel initial, tout en développant sa capacité à s’auto-corriger. Yezhoù ha Yec’hed propose des éducatifs d’éveil, pas à pas en vue de personnaliser le travail en lien avec le contenu des formes et des postures, toutes issues du corpus traditionnel ou officiel.

    Planning 2019/2020 :

    • Séance gratuite : 7/09/2019
      • Travail du relâchement
      • Travail en posture de l’arbre
      • Travail en posture assise
    • Séance 1 : 28/09/2019
      • Guan yin qi gong – Qigong de Guanyin ou des mille mains sacrées
    • Séance 2 : 5/10/2019
      • Guan yin qi gong – Qigong de Guanyin ou des mille mains sacrées
    • Séance 3 : 30/11/2019
      • Xiao zhou tian xun huan – Petit circulation céleste
      • + révision Guan yin qi gong
    • Séance 4 : 4/01/2020
      • Liu zi jue – Les 6 sons thérapeutiques
      • + révision du relâchement, de la posture de l’arbre et de la posture assise
    • Séance 5 : 01/02/2020
      • Wu xing qi gong – Qigong des 5 éléments
      • + révision des 6 sons thérapeutiques
    • Séance 6 : 28/03/2020
      • Ba duan jin – Huit pièces de brocart (style du sud)
    • Séance 7 : 11/04/2020
      • Ba duan jin – Huit pièces de brocart (style du sud)
    • Séance 8 : 30/05/2020
      • Révisions du programme annuel en extérieur selon le temps
    • Séance 9 : 13/06/2020
      • Révisions du programme annuel en extérieur selon le temps

    Tarifs :

    • Adhésion annuelle à l’association : 10€/personne
    • Cotisation :
      • 9 séances de 3 heures : 270 € (tarif réduit : 243 €)
      • 9 séances de 1.5 heures : 135 € (tarif réduit : 121.50 €)

    Horaires & langues d’enseignement :

    Les séances se déroulent en français de 9h à 10h30 et en breton de 10h30 à 12h. Il est possible de choisir l’une, l’autre ou la matinée complète.

    Renseignement : Yezhoù ha Yec’hed : yezhhayeched@gmail.com

  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    05-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

6
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    06-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

7
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    07-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

8
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    08-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • CELTOMANIA / GOULOU ZO Rencontre avec Bernard Rio
    20:00 -21:30
    08-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    goulou zo

    GOULOU ZO – Les Mardis de l’Angevinière

    Rencontre avec Bernard Rio autour du livre « 1200 Lieux de légende en Bretagne » (Coop Breizh) et présentation de l’Observatoire du Livre en Bretagne.

    Bernard Rio est spécialiste de l’environnement et du patrimoine. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, romans, guides ou essais, sur la Bretagne.

    Son livre « 1200 lieux de légende en Bretagne est à la fois un guide et un dictionnaire encyclopédique répertoriant les lieux légendaires, insolites et mystérieux de Bretagne. S’inspirant du Guide de la Bretagne Mystérieuse, référence du genre pendant une cinquantaine d’année, Bernard Rio puise dans divers domaines (légendaires, historique, archéologique, religieux, culturel et littéraire). Chaque site présenté peut être visité par les curieux, patrimoine architectural mais aussi les fontaines, les arbres sacrés… Un inventaire exceptionnel qui invite à s’éloigner des routes au cours de vagabondages insolites.

    Animé par la Géothèque, librairie de voyage et Produit en Bretagne.

    Prix libre.

    Dans le cadre du Festival Celtomania.

    Le programme complet du festival Celtomania en cliquant ici.

9
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    09-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

10
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    10-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

11
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    11-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

12
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    12-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

13
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    13-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

14
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    14-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

15
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    15-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • GOULOU ‘ZO Conférence « L’’herbier secret des druides : les plantes qui guérissent »
    20:00 -21:30
    15-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    goulou zo

    GOULOU ‘ZO Les Mardis de l’Angevinière

    Conférence « L’’herbier secret des druides : les plantes qui guérissent » par Pascal Lamour, docteur en pharmacie, druide et compositeur.

    Parmi les savoirs que les druides nous ont transmis, la connaissance des plantes figure en bonne place. Voyageant de notre terre vers l’Autre Monde, le druide nous enseigne comment soigner le corps, l’esprit et l’âme. En rassemblant les plantes par critères symboliques, rituels, selon leurs rapports avec les saisons et l’Autre Monde, apparaissent des continuités thérapeutiques qui ne peuvent être fortuites. De façon inédite, voici exposé le lien entre symboles et médecine végétale, fondés sur les connaissances ancestrales des Celtes. Suivez le druide-apothicaire en terre de Brocéliande, à travers les landes de Bretagne et d’Irlande, les montagnes galloises et la Gaule celtique…, sur un cycle des saisons. Découvrez ou redécouvrez plus de cinquante plantes qui soignent.  

    Prix libre.

16
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    16-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

17
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    17-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • LE BAL AS QUEER AS FOLK Rencontres, ateliers, bal …
    10:00 -15:00
    17-10-2019-19-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    LE BAL AS QUEER AS FOLK

    • Vendredi 18 :
      • Projection du film « Le grand bal ». (Lieu à confirmer)
        C’est un film qui a été réalisé par Laetitia Carton sur le Grand Bal de l’Europe, un festival européen de danse folk et traditionnelles qui a lieu tous les été pendant deux semaines à Gennetines. 

        Ce film est beau, avec ses belles musiques, ses silences, ses grincements de parquets, ses danseur·euse·s et ce qu’iels nous racontent de la danse. Et surtout, il donne envie de danser !

      • Suivi d’un atelier d’initiation aux danses folk.
    • Samedi 19 : Rencontres, ateliers et bal
      • Accueil à 10h
      • Discussions à 10h30 : Échange de pratique autour des danses dégenrées
      • Repas pique-nique à 13h : Sors ton plus beau panier à pique-nique !
      • Ateliers de 14h à 18h30 : On va danser ! En parallèle des ateliers de danse, il y aura aussi des ateliers de réflexions sur nos pratiques de la danse. Les places aux ateliers étant limitées, merci de nous envoyer un mail pour réserver votre place.
        • 14h – 16h
          • Coguidage dans les danses de couple
          • Réécriture de chants à danser
        • 16h30 – 18h30
          • Avant-deux de Haute-Bretagne
          • Consentement dans la danse (à confirmer)
      • Repas vegan à 19h
      • Bal à partir de 20h
    • Dimanche 20 : Rencontres et scène ouverte pour clore le festival à partir de 11h.

    Renseignements : contact en cliquant icihttp://asqueerasfolk.log.bzh

18
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    18-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • LE BAL AS QUEER AS FOLK Rencontres, ateliers, bal …
    10:00 -15:00
    18-10-2019-19-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    LE BAL AS QUEER AS FOLK

    • Vendredi 18 :
      • Projection du film « Le grand bal ». (Lieu à confirmer)
        C’est un film qui a été réalisé par Laetitia Carton sur le Grand Bal de l’Europe, un festival européen de danse folk et traditionnelles qui a lieu tous les été pendant deux semaines à Gennetines. 

        Ce film est beau, avec ses belles musiques, ses silences, ses grincements de parquets, ses danseur·euse·s et ce qu’iels nous racontent de la danse. Et surtout, il donne envie de danser !

      • Suivi d’un atelier d’initiation aux danses folk.
    • Samedi 19 : Rencontres, ateliers et bal
      • Accueil à 10h
      • Discussions à 10h30 : Échange de pratique autour des danses dégenrées
      • Repas pique-nique à 13h : Sors ton plus beau panier à pique-nique !
      • Ateliers de 14h à 18h30 : On va danser ! En parallèle des ateliers de danse, il y aura aussi des ateliers de réflexions sur nos pratiques de la danse. Les places aux ateliers étant limitées, merci de nous envoyer un mail pour réserver votre place.
        • 14h – 16h
          • Coguidage dans les danses de couple
          • Réécriture de chants à danser
        • 16h30 – 18h30
          • Avant-deux de Haute-Bretagne
          • Consentement dans la danse (à confirmer)
      • Repas vegan à 19h
      • Bal à partir de 20h
    • Dimanche 20 : Rencontres et scène ouverte pour clore le festival à partir de 11h.

    Renseignements : contact en cliquant icihttp://asqueerasfolk.log.bzh

19
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    19-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

  • LE BAL AS QUEER AS FOLK Rencontres, ateliers, bal …
    10:00 -15:00
    19-10-2019-19-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    LE BAL AS QUEER AS FOLK

    • Vendredi 18 :
      • Projection du film « Le grand bal ». (Lieu à confirmer)
        C’est un film qui a été réalisé par Laetitia Carton sur le Grand Bal de l’Europe, un festival européen de danse folk et traditionnelles qui a lieu tous les été pendant deux semaines à Gennetines. 

        Ce film est beau, avec ses belles musiques, ses silences, ses grincements de parquets, ses danseur·euse·s et ce qu’iels nous racontent de la danse. Et surtout, il donne envie de danser !

      • Suivi d’un atelier d’initiation aux danses folk.
    • Samedi 19 : Rencontres, ateliers et bal
      • Accueil à 10h
      • Discussions à 10h30 : Échange de pratique autour des danses dégenrées
      • Repas pique-nique à 13h : Sors ton plus beau panier à pique-nique !
      • Ateliers de 14h à 18h30 : On va danser ! En parallèle des ateliers de danse, il y aura aussi des ateliers de réflexions sur nos pratiques de la danse. Les places aux ateliers étant limitées, merci de nous envoyer un mail pour réserver votre place.
        • 14h – 16h
          • Coguidage dans les danses de couple
          • Réécriture de chants à danser
        • 16h30 – 18h30
          • Avant-deux de Haute-Bretagne
          • Consentement dans la danse (à confirmer)
      • Repas vegan à 19h
      • Bal à partir de 20h
    • Dimanche 20 : Rencontres et scène ouverte pour clore le festival à partir de 11h.

    Renseignements : contact en cliquant icihttp://asqueerasfolk.log.bzh

20
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    20-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

21
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    21-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

22
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    22-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

23
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    23-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

24
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    24-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

25
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    25-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

26
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    26-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

27
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    27-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

28
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    28-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

29
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    29-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

30
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    30-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

31
  • Exposition « Simone Le Moigne – Peintre de la mémoire »
    10:00 -18:00
    31-10-2019-31-10-2019

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    12 Avenue de l’Angevinière, 44800 Saint-Herblain, France

    Il n’est pas exagéré de dire que [Simone Le Moigne] a revécu son enfance et sa jeunesse dans ses tableaux. Pas de tristesse dans cette évocation, plutôt la réalité lointaine nimbée de merveilleux.

    Et puis, très vite, elle réalise que cette histoire racontée en peinture est un témoignage et qu’il est important, l’évolution étant très rapide, de transmettre aux générations suivantes ces tranches de vie. C’est sa mission.

    C’est la raison pour laquelle son œuvre picturale se double d’un intérêt ethnologique, que ce soit dans la description minutieuse de la vie à la ferme, des travaux des champs, ou des fêtes profanes et religieuses de l’époque de sa jeunesse.

    La série des jeux est aussi particulièrement significative à cet égard. Denise Delouche, Historienne de l’Art, nous dit «l’ethnologue aurait ici ample matière à analyser, d’autant que Simone Le Moigne s’exprime dans le double langage de l’image

    «Simone Le Moigne est l’un des derniers témoins d’une civilisation multi-séculaire née avec l’agriculture, dont en Bretagne, Per Jakes Hélias est un autre ultime dépositaire et conteur».

    Sincérité, spontanéité, bonheur de peindre, richesse de l’imagination «à n’en point douter, Simone Le Moigne, est un peintre naïf authentique et l’un des plus attachants» comme l’écrit Denise Delouche.

     

    Tiré d’un texte sur le site internet http://www.simone-le-moigne.com

novembre
novembre
novembre